Le mode d’emploi d’un crédit immobilier entre particuliers

prêt entre particulier

Depuis quelques années, le prêt entre particuliers est une nouvelle alternative de financement. Il s’adresse à toute personne souhaitant obtenir un crédit immobilier sans passer par une banque. Cette opération financière constitue un moyen rapide pour ceux qui ont besoin d’un emprunt urgent.

Le prêt immobilier entre particuliers, les règles à respecter

Le prêt immobilier entre particuliers doit respecter certaines conditions afin qu’il ne devienne pas la cause de conflit entre les deux parties. Comme son nom l’indique, il sert à se procurer une somme d’argent auprès d’un autre particulier. Pour clarifier cette opération financière, il est nécessaire de rédiger un contrat prouvant l’existence de l’emprunt. Pour cela, deux types de contrats s’offrent au prêteur et à l’emprunteur. Le premier concerne l’acte sous seing privé. Celui-ci est un acte établi par les deux parties ou par un tiers tel qu’un avocat. Cet acte doit être enregistré auprès du service des impôts ayant un coût moyen de 125 €. Le fait de ne pas effectuer cette déclaration fiscale est passible d’une amende de 150 €. Le deuxième contrat s’agit d’un acte notarié. Adapté à des sommes élevés, ce genre de contrat est réalisé en présence d’un notaire. À noter que pour un prêt de 20 000 €, par exemple, les frais se situent aux alentours de 550 €.

Les avantages et les limites

Comparé au prêt bancaire classique, le crédit immobilier entre particuliers est nettement plus souple. En effet, les deux parties fixent librement les modalités du contrat. Elles déterminent ainsi l’échéance de remboursement des capitaux, le mode et le pourcentage du prêteur d’argent. Par ailleurs, ce type de prêt est accessible à tous ceux qui cherchent un crédit sans banque assuré pour réaliser leur projet immobilier. Autrement dit, cette solution financière s’offre aux gens frappés d’interdiction bancaire ou qui reçoivent t de faibles revenus. Pour accorder le crédit immobilier, le prêteur est moins exigeant en termes de conditions de revenus. Toutefois, le crédit immobilier entre particuliers n’est pas intéressant si on ne rédige pas une véritable reconnaissance de dette. Le prêteur n’aura aucun recours pour récupérer son argent en l’absence de ce document. Il risque aussi de perdre son argent si l’emprunteur ne peut pas rembourser son prêt.

Les autres informations à retenir

Il faut savoir que des frais s’appliquent obligatoirement dans chaque crédit immobilier entre particuliers. Pour cette transaction, ces commissions constituent la rémunération du prêteur. Le montant de ces intérêts est fixé entre les deux parties et ne doit pas dépasser les taux d’usure imposés par la Banque de France. Contrairement à un prêt bancaire classique, l’emprunteur est exonéré de frais de dossier avec un crédit immobilier entre particuliers, et ce, en l’absence logique de dossiers. Cela dit, il faut se méfier, car plusieurs prêteurs et sites en ligne de prêt demandent à leurs clients de payer des frais de dossier au préalable. Il s’agit donc d’une arnaque puisqu’aucun prêteur sérieux ne réclame jamais de verser des frais pour un dossier qui n’existe pas. Il ne faut jamais répondre à une proposition de prêt en ligne si elle est insérée dans un forum ou dans un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *